Lorsqu’on n’a pas de Terre, on a des Jambes !

Il y a des jours où tout semble partir de travers. Bref, ce matin n’était pas tout à fait comme les autres et j’aurais du anticiper – me connaissant - avec ma carence en Terre, c'est-à-dire m’organiser et faire une chose après l’autre jusqu’à « complétude », plutôt que de tout faire en même temps et oublier d’aller au bout de chacune des tâches commencées…Cela m’a valu un fameux faux départ ce matin…

Quelques kilomètres après mon départ de la maison…

 

-          Vérifions le matériel. J’ai bien tous mes sacs, à main, à dossiers, à déjeuner ? Mon repas de midi ? Oui – ah, mais il manque les couverts. Alternative ? Non, je ne mangerais pas avec mes doigts ce midi, ni demain non plus d’ailleurs. Bon, j’y retourne, je suis encore dans les temps…

 

Quelques kilomètres après mon « nouveau » départ de la maison…

 

-          Passage en revue de l’emploi du temps. Bon, ce soir c’est « courses », comme tout le vendredi. Humm, il me semble que j’ai oublié de prendre les sacs en toiles réutilisables et la glacière…Alternative ? En racheter de nouveaux, mais là, c’est vraiment plus possible avec tous les sacs que j’ai en stock (oui, ceux que j’ai racheté à chaque fois que je les ai oubliés…). Bon, je retourne les chercher, je suis limite, mais ça devrait passer…

 

Encore quelques kilomètres plus loin après mon « nouveau » départ de la maison…

 

-          ah mince, mon raccourci est bloqué à cette heure-ci ? une livraison de bois de chauffage ? normal j’ai pris une demi-heure de retard…Alternative ? Prendre la route nationale, mais c’est plus long, ou …Attendre. De toute façon je ne suis plus à un quart d’heure près. Et puis quoi ? Quand ça ne marche pas, ça ne marche pas !

 

Bon, j’y suis arrivée, in fine, avec mes couverts, mes sacs et ma glacière, et mon raccourci. Un peu comme un mars en Poissons natal opposé à un soleil conjoint mercure en Vierge. Ou bien était-ce la Lune céleste en conjonction ce matin là avec mon Mercure natal qui m’aurait légèrement dissipée ? Une Lune carré Neptune d’ailleurs. Mais où avais-je la tête ?


A propos de la carence en Terre

 

La carence en Terre se manifeste de façon évidente par un manque d’organisation, une dispersion et une absence de sens pratique. Cela ne veut pas dire que le natif est incapable de concrétiser quoi que ce soit. Non, c’est simplement un point faible qu’il faut surveiller, voire, travailler pour développer les aptitudes du natif dans ce domaine et l’aider à se dépasser. Il est bien connu que la lacune ou la faiblesse peut devenir le point fort par « réaction ».

 

Un enfant peu soigné et ordonné, disons-le "bordélique", a peut être une carence en Terre ! Il est possible de l’aider à progresser et renforcer ses aptitudes pour qu’il puisse également faire face aux vicissitudes pratiques de la vie qui s'imposent à tous! Ce n’est pas la nature de l’individu que l’on change mais il est possible de modifier des comportements. C’est comme la politesse, cela s’apprend, ce n’est pas inné. Et puis pour les cas désespérés, s’appuyer sur un partenaire « Terre », peut aussi venir « combler » la carence, par effet de complémentarité. L’étude du thème peut ainsi nous aider à accompagner l’enfant dans son développement en nous révélant les inclinations naturelles de son tempérament et nous confirmer, si besoin est, les points sur lesquels l'éducateur doit rester vigilant.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0