La mélodie du ciel


 

 

 

Je suis musicienne et pratiquer l'astrologie c'est un peu comme jouer d'un instrument. C'est beaucoup de technique, beaucoup de travail,  de l'empathie, de l'intuition et de l'inspiration. Le tout pouvant conduire à la maîtrise d'un certain art (poétique) de l'interprétation.   



Par où commencer alors?

Le solfège du ciel

Tout art s'appuie au départ sur l'assimilation de définitions, de techniques, de méthodes spécifiques. Qu'il s'agisse de musique, de comptabilité, de marketing, de cuisine, de peinture...l'astrologie aussi a ses définitions, sa syntaxe et sa grammaire. Mais je les préfère tout de même au plan comptable!

 

Faire ses gammes

 Travailler continuellement et rester humble, voici l'unique moyen de progresser. C'est une valeur très Saturnienne, celle de l'effort et de la structure récompensées par la légitime réussite.

 

Le créateur de l'oeuvre

L'oeuvre est la création d'un individu et derrière le thème c'est aussi l'oeuvre d'une vie qui se dessine, mais pas n'importe laquelle, celle d'une personne avec une vie bien réelle. C'est pourquoi, l'interprétation ne peut se faire sans intéraction avec l'individu qui en fait la demande: à chaque thème son individu(alité)!

Du moins c'est l'astrologie que je souhaite pratiquer.

Le supplément d'âme

Lorsqu'il joue, le musicien transmet à travers son être et son souffle cette étincelle de vie et d'émotion qui colore la musique et peut nous hérisser les poils, nous faire venir les larmes aux yeux, nous emporter dans une dimension divine et spirituelle parceque soudain nous touchons à l'indiscible et c'est notre coeur qui s'émeut. Seul l'homme peut transmettre cette dimension divine à la musique qui relève de l'intuition et du ressenti, ce que j'appelle le supplément d'âme.

 

Et d'ailleurs nous ne nous attendons pas un seul instant à ce qu'une mélodie jouée par un ordinateur ou clavier bontempi nous emporte au septième ciel...C'est bien là, la différence qui existe entre l'astrologue qui "vit" son travail d'interprète, y met son âme et son intuition, et les thèmes "interprétés" par ordinateur, à la saveur artificielle qui laisseront le lecteur comme avec un arrière goût de trop peu...